Les expériences nativement numériques sont l’avenir du travail

L’avenir du travail. Transformation numérique. Numérisation. Lieu de travail de l’avenir.

Nous avons tous entendu ces mots à la mode, mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? Et comment cela se traduit-il aux organisations que nous dirigeons ou soutenons ?

J’ai accueilli lundi un panel sur ce sujet précis au Colloque « Gartner », accompagné de ma collègue, Victoria Bellotti, chercheuse sociale au PARC ; Gytis Barzdukas, responsable de la gestion des produits chez GE Digital ; et Gillis Jonk, un étudiant partenaire et consultant en stratégie indépendant pour A.T. Kearney.

L’avenir de nos organisations et un pourcentage croissant de nos clients sont considérés comme des « digital natives » – ceux nés ou élevés à l’ère de la technologie numérique, les personnes qui sont à l’aise avec la technologie et qui attendent des entreprises de pouvoir évoluer avec les capacités et les nouvelles tendances technologiques. Ces natifs numériques s’attendent à ce que les entreprises soient elles aussi nativement numériques, avec des services mobiles, toujours connectées, contextuelles et personnalisées.

Cependant, la création d’une expérience nativement numérique pour votre entreprise n’est pas de prendre un vieux processus et de le numériser. Il s’agit d’observer votre entreprise, de l’évaluer et de regarder l’ensemble différemment. Les DSI doivent considérer la technologie sous un angle différent et doivent s’adapter à une nouvelle mentalité.

Pensez aux jours précédant Uber. Cette entreprise a complètement changé l’approche du transport. Ils ont commencé par examiner l’ensemble du problème de la mobilité et l’ont complètement restructuré. Les entreprises qui sont nées numériques – comme Airbnb, Netflix, Amazon et Square – ont été en mesure de révolutionner complètement leur secteur. C’est parce qu’ils encouragent l’interaction avec les clients d’une manière qui est très facile de comprendre et à utiliser, personnalisée et en harmonie avec leurs besoins et leurs intérêts.

Mais comment les entreprises abordent-elles la numérisation ? Gytis Barzdukas a discuté sur la façon dont GE, une entreprise travaillant pour  une très grande variété d’industries – y compris le pétrole et le gaz – utilise la technologie des capteurs pour transformer l’information des machines industrielles en un quelque chose d’actionnable. Cela améliore alors les opérations commerciales et permet à l’entreprise de s’adapter, d’innover et de prévoir.

Beaucoup d’entreprises qui existent depuis des décennies sont maintenant vent debout contre cette nouvelle concurrence de startups nativement numériques qui semblent plus pertinentes pour les digital natives – mais vous ne l’êtes pas !

Ford, par exemple, est une entreprise en transformation, du fabricant d’automobiles au fournisseur de mobilité urbaine. Tandis que Ford essaye toujours de faire les meilleures voitures dans le monde, ils ne vendent pas seulement des voitures, mais offrent également la mobilité comme service. C’est une nouvelle frontière pour Ford. Ils font des expériences en matière de location-partage, de véhicules autonomes et d’applications pour connaître les besoins en mobilité et en transport. Ils reconnaissent aussi qu’ils ont besoin de nouveaux talents, alors ils embauchent des gens de l’extérieur de l’industrie automobile, et ils ont récemment ouvert un centre d’innovation à Palo Alto, juste à côté du centre de recherche de Xerox : Parc

Lorsque nous pensons aux « digital natives » en tant qu’employés dans nos entreprises, ils s’attendent à travailler avec des outils numériques, qui auront les mêmes capacités que les outils dans leur vie quotidienne. Ils apportent leurs propres appareils au travail et utilisent des outils de messagerie instantanée comme Facebook Messenger pour communiquer au lieu de décrocher le téléphone. Pouvoir travailler même en dehors du travail est une préoccupation de ces natifs numériques

Gytis Barzdukas a participé à l’une des discussions les plus importantes de notre panel : lors de la construction d’un plan numérique, les dirigeants devraient construire ce plan avec leur personnel, pas pour leur personnel.

Nous sommes au commencement d’un ensemble de changements radicaux dans la façon dont la technologie peut faire une énorme différence dans la manière de travailler. Et notre travail est d’imaginer ce qui est possible à l’avenir et de le créer, permettant aux organisations de faire le travail de la manière la plus simple et la plus transparente possible.

Posts associés

Recevoir les informations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour en savoir plus sur notre politique en matière de protection des données, lisez notre Charte de confidentialité.