« VIRTUAL EVENT PRODUCTION » l’événement en ligne de DS Wallonie remporte un vif succès.

DS Wallonie est un concessionnaire Xerox exclusif en Wallonie, implanté à Charleroi et à Liège depuis plus de 20 ans.
DSW a toujours mis au cœur de ses valeurs l’accompagnement de ses clients, et c’est avec cet objectif que DSW a récemment mis en place un événement appelé « VIRTUAL EVENT PRODUCTION » organisé sur 3 jours et en collaboration avec Xerox. L’objectif : présenter les dernières innovations proposées comme le CMYK+ (l’utilisation des teintes métalliques, des blancs éclatants et des couleurs fluorescentes percutantes), XMPie, la puissance du marketing personnalisé variable avec une solution Web-To-Print, et l’Éditique qui désigne l’ensemble des outils, services et moyens informatiques appliqués à l’édition de documents.  Retour sur cet événement avec le Directeur opérationnel transversal de DSW, Luc Donck.

 

Luc, quel a été le déclencheur pour proposer à vos clients et prospects des matinées sous forme de webinaires ?

« Tout cela est né de l’annulation de la Drupa qui est l’événement habituel numéro 1 du monde graphique.

Notre frustration était grande et nous avons eu envie de faire une sorte de « Drupa digitale ». Nous avons pu la proposer en octobre car nous tenions absolument à organiser quelque chose. Nous nous sommes tournés vers Xerox qui nous a proposé sa plateforme de conférence et l’accompagnement de ses experts ».

Sous quelle forme avez-vous organisé l’événement ?

« Le confinement en Belgique nous a poussé à mettre en place des événements virtuels sur 3 matinées, présentés comme des « Digital breakfasts » des véritables « rendez-vous production » de 1h30 ».

Ces matinées ont rencontré un vif succès, comment avez-vous fait pour inscrire autant de participants pourtant très sollicités pendant cette période ?

« Nous avons combiné des « push mails » sur 7000 adresses avec la création d’une landing page, l’utilisation de nos signatures de nos mails pour présenter l’événement et bien sûr la communication sur les réseaux sociaux. La relance téléphonique par les Commerciaux Internes et externes a également été un élément clé de ces matinées ».

Xerox s’est donc également impliquée dans cet événement, qu’avez-vous proposé lors des ateliers ?

« Le support de Xerox nous a préparé 3 présentations, chaque jour nous avons pu proposer des présentations avec de l’appui vidéo. Nous avons eu des interventions d’experts, par exemple le premier jour c’est un expert « Jet d’encre » de Xerox qui est intervenu.  

Nous avons profité de l’événement pour créer des témoignages clients, et c’était une première, sous la forme de vidéo de 4 minutes, notre objectif était véritablement de mettre en avant nos clients ».

Parlons un peu du retour des participants, étaient-ils satisfaits ?

« Oui, on peut dire que les participants ont fait un retour à 99,9 % très positif et d’ailleurs 7 cycles de vente sont en cours pour un potentiel de 100 000 € ».

« Au-delà de cela, l’événement nous a permis de nombreux échanges, nous avons par exemple un client qui a assisté aux 3 conférences et qui par la suite, nous a proposé de traduire les expressions anglaises sans doute trop nombreuses dans nos présentations, et ceci est vraiment constructif. Et pour l’anecdote, il a même signé pour une petite imprimante ensuite ».

Revenons sur les ateliers, lequel a suscité le plus de retour ?

« Les 3 ateliers ont suscités du retour, mais c’est sans doute celui sur les nouvelles couleurs comme l’or, l’argent avec la Primelink, la Versant 280 ou l’Iridesse. Xerox a tout une gamme complète qui permet l’embellissement avec ces fameuses couleurs et c’est un sujet qui intéresse vraiment nos clients, d’ailleurs cela nous a permis d’initier quelques beaux cycles de vente.

Nous avons un client qui a participé à la création d’une monnaie locale, il a pu rajouter à cette monnaie un « billet de banque sécurisé », il est parvenu à faire des choses étonnantes grâce à ces nouvelles couleurs ».

« Le troisième jour, sur la partie soft, la partie « Web to Print » avec personnalisation de mailing par exemple a retenu aussi l’attention.

Tout se fait en ligne, en « full digital » sur une plateforme unique. Tenez un exemple, en mettant une variable sur chaque image dans un document, si dans votre base de données vous avez une personne de 63 ans, il n’aura pas, si vous le souhaitez, la même image que celui qui à 33 ans ».

Alors finalement, quand la pandémie sera terminée, referez-vous des événements de ce type ?

« C’était une première et nous sommes assez contents et oui nous referons des événements digitaux. Peut-être que nous allons mixer une forme digitale et présentielle en showroom. Les événements digitaux c’est aussi une facilité pour nos participants car en matière logistique, ils se connectent de leur bureau et n’ont pas de déplacements à faire. Bien sûr au départ, la frustration était grande car les professionnels aiment bien toucher les papiers, mais rapidement ils ont apprécié ».

 

 

 

Posts associés

Recevoir les informations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour en savoir plus sur notre politique en matière de protection des données, lisez notre Charte de confidentialité.