Pour le président de Xerox France, la technologie stimule la créativité et la collaboration sur le lieu de travail.

 Par Gregory Pings

 « Le temps perdu me rend fou », voilà pourquoi Sean Gallagher aime la technologie. « Cela me rend plus efficace et me donne un accès incroyable à des informations plus riches et plus visuelles. La technologie me permet d’extraire des données de hauts niveaux pour la prise de décision. »

Sean Gallagher, originaire d’Irlande, a passé les 22 dernières années à vivre et à travailler en France pour plusieurs grandes entreprises, pour  lesquelles il manageait les opérations sur plusieurs pays. Quand il a rejoint Xerox France en mars 2017 pour en devenir le président, il a accompli son souhait de gérer les opérations d’un seul et même pays, pour la première fois dans sa carrière, lui permettant de passer plus de temps sur le terrain avec ses clients et ses partenaires.

La nature de son travail n’est pas la seule chose qui a changé.

« Notre culture organisationnelle est en train d’être redéfinie ». Sean Gallagher croit que c’est là que l’impact de la technologie est le plus positif. « La technologie améliore l’innovation, la façon dont nous travaillons ensemble, dont nous prenons des décisions, créons et responsabilisons. Cela a un impact immense sur nos fonctions commerciales. »

La série « The Modern Workplace » est publiée chaque vendredi sur Xerox Connect. Abonnez-vous à ce blog pour ne rien manquer, ou retrouvez vos articles préférés ici. 

Collaboration & communication

La réussite sur le lieu de travail, maintenant et à avenir, est extrêmement liée à la communication et à la collaboration.

« Nous avons tant de données et d’informations pour gérer l’entreprise. Partout, à tous les niveaux. Une grande partie provient de la collaboration interne et externe. Il est important de partager ces informations de manière efficace, sinon le bénéfice est perdu », a expliqué Sean Gallagher.

Partager et communiquer sont les clés indispensables à l’environnement du travail, que celui-ci soit le bureau, la maison ou dans un taxi. La technologie permet la combinaison des deux. , Il convient juste de choisir la technologie la plus adaptée, en fonction de vos activités et de l’environnement dans lequel vous êtes.

« Au bureau se dégagent une énergie et une dynamique importante », a déclaré Sean Gallagher, « en particulier avec les équipes de vente en constante collaboration avec les autres collaborateurs ». Tous ne sont pas forcément sur place, pour cela les vidéoconférences sont très efficaces. « Pour moi, la connexion audio seule ne suffit pas. Écouter, regarder, parler ; il faut le bon équilibre pour tirer le meilleur parti de la communication. Il faut faire attention aux signaux non verbaux. Le langage corporel vous permet de savoir si votre message a bien été perçu. La communication est un processus à double sens ».

Cliquez pour plus d’informations

La technologie Xerox ConnectKey transforme la façon dont les employés travaillent, leur donnant la liberté de résoudre des problèmes, d’être plus productifs et de relever de nouveaux défis.

Où nous amène la technologie

 La technologie libère la page, comme on dit chez Xerox. Bien utilisée, elle nous rend plus efficace. Elle facilite la communication, améliore notre travail et nous permet de tirer le meilleur parti de notre journée.

« Mes pauses sont plus efficaces », souligne Gallagher, « La technologie supprime un certain nombre de tâches sans valeur ajoutée, ce qui me permet de tirer le meilleur parti de chaque moment au travail ».

Sean fait référence aux imprimantes VersaLink et AltaLink de l’écosystème ConnectKey 2017,  lancées en mars dernier par Xerox. Les applications disponibles sur ces équipements réduisent les tâches subalternes et contribuent à améliorer l’efficacité.

Comment seront les espaces de travail de demain ? « Les assistants virtuels, alimentés par l’intelligence artificielle, sont plus efficaces que nous dans l’exploitation des données. Ils vont être de plus en plus présents pour nous fournir des éléments dont nous aurons besoin pour nourrir nos réflexions et analyses », précise Sean Gallagher. « La réalité augmentée nous aidera à communiquer et à collaborer plus efficacement et à rendre nos interactions plus riches ».

Toutefois Sean nous met en garde sur le fait que la technologie ne doit pas prendre totalement la relève.

« Les assistants virtuels d’IA, les vidéos et les hologrammes 3D ne peuvent certainement pas remplacer toutes les rencontres en face à face. Le travail ne doit pas être dépersonnalisé. Les interactions humaines réelles doivent être préservées, et nous devons être vigilants afin de maintenir un bon équilibre ».