La politique de la diversité de Xerox mise en avant lors du « Demo Day » de la maison blanche

Le 4 août dernier, lors du « Demo Day » de la Maison Blanche, le président américain Barack Obama a fait référence à Xerox et à son programme de diversité établi de longue date. Le président Obama a rappelé les efforts renouvelés de la société pour augmenter les rangs des minorités et des femmes au sein de l’entreprise avec notamment l’introduction de la « Règle Wilson ».

La «Règle  Wilson » du nom du premier CEO de Xerox Joseph Wilson, a permis à la société d’avoir une représentation de la diversité à tous les niveaux de l’entreprise. La « Règle Wilson » requiert que les femmes et les minorités soient représentées parmi le groupe final des candidats sélectionnés pour chaque poste aux Etats-Unis. Cette règle est également appliquée lors des recrutements à l’étranger.

« Xerox a une longue histoire de promotion de la diversité dans ses rangs», a déclaré Ursula Burns, CEO de Xerox. « Grâce au leadership, il y a plus d’un demi-siècle d’un homme – Joseph C. Wilson, premier CEO de Xerox et champion de l’égalité des chances, la diversité fait partie de notre système de valeurs, de notre ADN. Aujourd’hui, nous avons une des mains-d’œuvre la plus diversifiée du monde. Avec cette diversité de milieux et de perspectives, nous bénéficions d’une grande variété de points de vue sur la société, ce qui conduit à des percées novatrices pour nos clients et rend le travail plus attrayant pour nos employés ».

Damika Arnold, Xerox Global Diversity and Inclusion Leader, qui a assisté à l’événement, a déclaré: « Notre équipe de direction est représentative de l’engagement de Xerox à sélectionner les meilleurs candidats sur la base de compétences, connaissances et expériences. La « Règle Wilson » permet de s’assurer que notre politique de promotion de la diversité soit appliquée à tous les niveaux de notre société « .

35 entreprises, dont Xerox, participaient au « Demo Day » de la Maison Blanche, célébrant le rôle important que joue l’entreprenariat dans l’économie américaine.

L’événement a été accueilli par le président Barack Obama.

Contrairement aux « Demos Day » où les entrepreneurs et les startups présentent leurs idées aux bailleurs de fonds, ces innovateurs ont présenté leurs histoires individuelles.

Cet événement a rappelé combien il est important de donner aux entrepreneurs de tous les horizons une chance de transformer leurs idées en produits et services innovants et utiles, et  comment des programmes comme la « Règle Wilson, » pouvaient soutenir l’entreprenariat inclusif.

Posts associés

Recevoir les informations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour en savoir plus sur notre politique en matière de protection des données, lisez notre Charte de confidentialité.